[Table of Contents] [Search]


[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

[BKARTS] La Bibliothèque royale du Danemark récupère des trésors volés



La Bibliothèque royale du Danemark récupère des trésors volés
LE MONDE | 11.08.04 | 13h57

Stockholm de notre correspondant

Il a fallu aux enquêteurs quelque 75 caisses en bois pour évacuer la
collection "personnelle" qu'un responsable de la Bibliothèque royale
du Danemark s'était constituée chez lui, à l'insu de son employeur. 
Pendant une bonne dizaine d'années, il avait dérobé quelque 3 200
livres anciens, dont certains - remontant jusqu'au XVIe siècle -
d'une grande valeur. Une affaire qui, bien que d'une tout autre
ampleur, rappelle celle impliquant actuellement un conservateur en
chef de la Bibliothèque nationale de France (BNF), soupçonné du vol
de cinq documents anciens.

Au-dessus de tout soupçon, le fonctionnaire danois a emporté avec lui
dans sa tombe les raisons qui l'ont poussé à accumuler ces trésors de
l'édition dans la cave aménagée de sa maison. Il est mort d'un cancer
en 2003 avant même d'avoir été démasqué. Ce n'est en effet que
quelques mois plus tard, lorsque sa veuve et leur fils ont entrepris
de vendre certains ouvrages rares, que le trafic avait été découvert.
Ils viennent d'être condamnés à respectivement trois et deux ans de
prison ferme par un tribunal de Copenhague, en compagnie de la belle-
fille et d'un ami du défunt (six mois de prison chacun). Motif :
"recel de caractère aggravé".

Au total, près de 80 livres ou manuscrits ont été mis sur le marché
de l'art par l'intermédiaire de deux maisons de vente aux enchères,
Christie's de Londres et Swann Galleries de New York, pour
l'équivalent de 1,35 million d'euros. Les accusés avaient également
vendu quelque 600 autres ouvrages par d'autres canaux. Pendant le
procès, ils ont affirmé avoir toujours ignoré que ces livres anciens
avaient été volés par leur proche. La cour n'a pas été convaincue.

L'intéressé, dont le nom n'a pas été publié au Danemark, avait lui-
même commencé à vendre quelques-uns de "ses" livres, après son départ
à la retraite en 2000. On connaissait à ce spécialiste de l'Inde
ancienne et du sanscrit une passion pour les livres, qu'il
collectionnait avec les timbres (52 kilos !). Et un penchant pour la
bouteille, qui lui avait valu de perdre ses fonctions de chef de
département. Mais les regards s'étaient plutôt tournés vers la mafia
polonaise. A partir de 1978, les contrôles ayant été renforcés, le
bibliothécaire "modèle" avait cessé son petit manège.

Antoine Jacob

 ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 12.08.04

_____________________________

http://www.museum-security.org
http://www.cpprot.net
http://www.adviesconsortium.net

All our outgoing mails are checked for viruses.
________________________

             ***********************************************
                                    
                       Spring[binding]Hath Sprung
         Worldwide Springback Bind-O-Rama and Online Exhibition
            Full information at <http://www.philobiblon.com>
                   ENTRY DEADLINE -- September 1, 2004
                                    
      Book_Arts-L FAQ and Archive at: <http://www.philobiblon.com>
             ***********************************************


[Subject index] [Index for current month] [Table of Contents] [Search]