JAIC 1999, Volume 38, Number 2, Article 3 (pp. 144 to 161)
JAIC online
Journal of the American Institute for Conservation
JAIC 1999, Volume 38, Number 2, Article 3 (pp. 144 to 161)

THE RESTORATION OF THE EARLY ITALIAN “PRIMITIVES” DURING THE 20TH CENTURY: VALUING ART AND ITS CONSEQUENCES

CATHLEEN HOENIGER


TITRE—La Restauration des Oeuvres “Primitives” Italiennes au Cours du XXE Siècle: Valorisation de l'Art et ses Conséquences. RÉSUMÉ—Cet article explore l'hypothèse selon laquelle les pratiques de restauration sont influencées par les goÛts en vogue. Pour cela l'auteur étudie le statut différentiel accordé aux oeuvres des diverses périodes de la Renaissance italienne et les effets que ce statut a sur les traitements de restauration. La différence hiérarchique entre les premiers maîtres italiens et les artistes de la Haute Renaissance, ainsi qu'elle est définie par Vasari, sera associée à des pratiques de restauration très différentes. Le nettoyage radical de certains panneaux italiens peints au début de la Renaissance révèlet-il une préférence pour les oeuvres d'artistes classiques comme Raphaël par exemple? L'auteur cherche une réponse à cette question en concentrant son attention sur la dénomination d'oeuvres comme étant “primitives”, un terme complexe et certainement péjoratif qui décrit les premiers peintres italiens et qui fut utilisé jusque dans les années 1970.
[English Abstract] [Spanish Abstract]

Article Sections:

1. INTRODUCTION
2. THE ART-HISTORICAL VIEW OF EARLY ITALIAN PAINTING
3. A TREATMENT BY STEFANO BARDINI IN THE 1870S
4. TREATMENTS AND ETHICS IN THE 1950s AND 1960s
5. RETHINKING AND COMPROMISE IN THE 1970s AND 1980s
6. A SUGGESTIVE COMPARISON
7. UNDERLYING IDEOLOGIES
8. CONCLUSIONS
a: Notes , References , Author Information
Entire Article

Copyright © 1999 American Institute for Conservation of Historic and Artistic Works