JAIC 2003, Volume 42, Number 3, Article 2 (pp. 399 to 406)
JAIC online
Journal of the American Institute for Conservation
JAIC 2003, Volume 42, Number 3, Article 2 (pp. 399 to 406)

INFRARED MICROSPECTROSCOPY USING A SYNCHROTRON SOURCE FOR ARTS-SCIENCE RESEARCH

GREGORY D. SMITH


TITRE—La microspectroscopie infrarouge à l'aide d'une source lumineuse synchrotronique dans la recherche en science des arts. RÉSUMÉ—La nature du rayonnement synchrotron émise par ce genre d'accélérateur de particules est discutée en mettant l'accent sur ses avantages, en particulier le degré de luminance (intensité lumineuse par unité de surface) du faisceau, ce qui pourrait le rendre utile pour remplacer les sources thermiques de lumière typiquement employées dans les microscopes à l'infrarouge conventionnels. En particulier, le rayonnement synchrotron permet de recueillir un spectre infrarouge ayant un rapport signal/bruit élevé et dont la limite de résolution spatiale est celle d'un faisceau diffractionnel idéal sur toute la plage infrarouge (infrarouge proche, moyen et lointain). Ce niveau de rendement permet l'analyse à haute limite de résolution spatiale d'échantillons de dimensions microscopiques, c'est-à-dire de 4 microns dans le domaine spectral de l'infrarouge moyen et potentiellement beaucoup plus petits encore, provenant d'objets culturels ou d'oeuvres d'art, composés tant de matière organique qu'inorganique. Les scientifiques en restauration et en archéométrie sont appelés à utiliser ces équipements en microscopie, qui sont disponibles à l'échelle internationale et sans frais pour usage occasionnel au profit de musées et autres institutions culturelles.
[English Abstract] [Spanish Abstract]

Article Sections:

1. INTRODUCTION AND DISCUSSION
2. CONCLUSIONS
a: Notes , References , Author Information
Entire Article

Copyright © 2003 American Institution for Conservation of Historic & Artistic Works